Blog

Meilleur mousseur à lait 2018

Comment aimez-vous votre café ? Noir ? Serré ? Avec une pointe de lait ou une mousse bien généreuse ? Si vous êtes comme moi, ce sera alors sans aucun doute la dernière option. Un véritable plaisir n’est-ce pas ? Il arrive pourtant que notre belle mousse de lait disparaisse juste après être née. Dans certains cas, elle ne se montre même pas. Comment ça se fait ? Quelle en est la cause ? Comment y remédier ? Vous en saurez plus en lisant cet article.

Que sont les mousseurs à lait ?

Bien qu’absent des dictionnaires courants, le terme « mousseur » est bel et bien adapté. Il est encore connu sous les appellations de machine a mousse de lait ou émulsionneur. Dérivé du verbe mousser, le mousseur a lait désigne cet appareil servant à chauffer et aérer le lait. L’aération entraine la transformation du lait. Ce dernier préalablement liquide devient alors une onctueuse mousse. Ce procédé utilisé habituellement pour le café peut être appliqué à d’autres boissons. Notamment, les milkshakes ou les chocolats chauds. La grande variété de mousseur existant ne rend pas facile l’achat pour un novice.

De quoi sont composés les mousseurs à lait ?

Leur composition varie selon le type de mousseur que vous avez. En effet, il existe trois sortes de mousseurs à lait. Ce sont :

Les mousseurs totalement manuels

Vous n’avez pas besoin d’électricité pour vous en servir. Ils sont très souvent composés :

  • d’un réceptacle en verre terminé par un bec verseur. Il y est indiqué un seuil maximal à ne pas franchir en versant le lait.
  • d’un couvercle coiffant le réceptacle,
  • d’une pompe à pression manuelle fixée sur ledit couvercle,
  • d’un outil mousseur proprement dit.

Les mousseurs manuels électriques

Leur prise en main est assez facile. Ils se tiennent de la même manière qu’un fouet électrique. Leur composition est sobre. Ils peuvent être munis de piles ou d’un cordon pour l’alimentation en énergie électrique. Certains sont livrés avec des accessoires interchangeables.

Les mousseurs automatiques

Ce sont des appareils assez haut de gamme. Vous n’avez qu’à y verser votre lait, régler la température de chauffe et voilà.

Les mousseurs à lait ça fonctionne comment ?

mousse de laitChaque catégorie de mousseur a son mode de fonctionnement. Mais à la base, il est le même pour tous à quelques exceptions près. L’opération consiste à obtenir de la mousse par injection de bulles d’air dans le lait.

  1. Vérifier que la machine ne présente aucun dommage.
  2. Insérer la fiche électrique dans la prise. (Pour les appareils nécessitant un branchement)
  3. Ouvrir le couvercle du contenant.
  4. Verser le lait dans le réceptacle prévu à cet effet. Pour le cas d’un mousseur manuel, votre lait devra être préalablement chauffé à température adéquate.
  5. Placer les différents accessoires tels que décrits sur les fiches d’instruction du mode d’emploi. N’utiliser que ce dont vous aurez besoin pour votre recette.
  6. On referme ensuite le couvercle et on appuie régulièrement sur le pressoir. Il faut maintenir un rythme d’une pression par seconde pendant une minute. (Cas d’un mousseur entièrement manuel)

Dans les cas d’un mousseur manuel électrique et d’un mousseur automatique, il suffit de presser le bouton de mise en marche. Le faire après les différents réglages nécessaires.

De quoi d’autre aurez-vous besoin en plus d’un mousseur à lait ?

Tout dépend de ce que vous avez en tête pour vos recettes. Mais vous, il vous faut au moins l’indispensable. Ainsi, vous avez évidemment besoin :

  • d’une bonne machine à café,
  • d’une bonne marque de café,
  • de bonnes recettes pour réussir vos boissons.

N’oubliez pas les ingrédients pour vos milkshakes.

Quand est-ce que les mousseurs à lait sont-ils utiles ?

Vous vous demandez sûrement en quoi c’est utile d’acheter un mousseur à lait. Surtout si votre cafetière en est déjà équipée. Vous pourriez vous servir d’un fouet à lait, mais vous perdriez temps et énergie. En plus d’être indépendant, le mousseur de lait a bien des qualités que vous saurez apprécier.

Multifonctionnalité

L’appareil pour faire mousser le lait ne se contente pas de faire apparaître de la mousse de lait. Vous êtes friands de milkshakes ? Eh bien, cet appareil vous permet d’en faire autant que vous voulez. Des milkshakes de toutes les couleurs et parfums. Vous êtes plutôt grand amateur de chocolats chauds ? Là encore, il vous suffit de verser votre chocolat en poudre et d’attendre qu’opère la magie. La machine mousse de lait peut aussi servir de batteuse. Elle vous bat les blancs d’œufs en une neige bien ferme.

Entretien aisé

Il est très aisé de maintenir le mousseur lait en bon état. Il a juste besoin de quelques minutes pour un rinçage en profondeur. Pour les plus élaborés, il est possible de les mettre à laver dans le lave-vaisselle. N’attendez pas qu’il soit tout crade pour procéder à son nettoyage. Sans quoi il sera fastidieux. Il est fortement recommandé de procéder au nettoyage chaque fois après usage. Votre mousse de lait n’en sera que meilleure.

Très économique

Finies les virées matinales au coffee shop et les boissons lactées à coûts exorbitants. Votre mousseur vous fera épargner ces dépenses quotidiennes. Mieux, vous pourrez vous en servir autant de fois que voulu. Vous verrez qu’en un rien de temps, votre économie équivaudra au prix d’achat de la machine. Tout particulièrement si vous êtes souvent visité par des aficionados de boissons lactées. Vous aurez alors investi intelligemment.

Grande efficacité

La machine mousse lait est conçue uniquement pour créer des mousses voluptueuses et crémeuses.
N’oubliez pas la garantie
Vous pouvez faire votre achat l’esprit tranquille. Une garantie d’une à deux années est toujours accordée.

Choix multiple

Vous verrez tellement de marques et de modèles qu’il vous sera difficile de choisir. À moins de vous y connaitre ou de savoir ce que vous voulez.

Comment choisir un mousseur à lait ?

Le meilleur mousseur à lait est celui que vous choisirez et qui répondra à vos besoins. Il existe deux principales catégories d’appareil mousse de lait. Il s’agit :

  • du mousseur à lait manuel entièrement et du mousseur à lait manuel électrique
  • du mousseur à lait automatique.

Nous avons recensé pour vous les forces et faiblesses de ces deux catégories. Vous pourrez ainsi en tenir compte pour faire un choix judicieux. Le choix d’un bon mousseur est fonction de certains critères comme :

1. Le type de mousse

Le mousseur à lait manuel n’est pas équipé d’un dispositif de chauffage. En effet, vous ne pourrez que faire mousser le lait. Ce dernier devra donc être chauffé au préalable. Vous obtiendrez une mousse correcte et il vous faudra de la maîtrise pour avoir une mousse idéale.

Le mousseur de lait électrique de très bonne facture produit une mousse impeccable. La grande variété de batteurs et de températures réglables permet d’obtenir un résultat irréprochable. Vous pourrez ainsi personnaliser votre mousse à votre gré.

2. La puissance du mousseur

Vous aurez besoin d’une certaine puissance pour que votre lait (à la température voulue) mousse. Dans le cas d’une machine à mousse manuelle, la puissance dépend de votre bras. Il va falloir mettre un maximum de « jus » pour les mousseurs entièrement manuels. Ceux semi-manuels ou à piles sont moins contraignants. Même s’il est un peu plus bruyant, le mousseur lait électrique déploie plus de puissance. Cela vous permet une meilleure chauffe et une mousse plus onctueuse.

3. L’utilisation aisée

Semblable au principe du batteur à œufs, le mousseur de lait manuel est d’utilisation facile. Vous n’avez qu’à l’immerger dans le lait à température idéale et le mettre en marche. Il se nettoie très aisément.

Pour ce qui est de l’appareil à mousse automatique, vous versez, choisissez les réglages voulus. Il ne vous reste plus qu’à appuyer pour la mise en marche. Pour le nettoyer, il suffit de procéder à un démontage adroit et méthodique. Il existe des modèles dont le contenant peut être lavé à la machine.

4. Le style

Très souvent modernes, ils sont non seulement bien équipés, mais aussi élégants. Ils allient ainsi beauté et efficacité.

5. Le coût d’achat

On comprend facilement pourquoi le prix d’achat d’un mousseur manuel est inférieur à celui d’un automatique. La garantie accompagnant ces derniers est souvent importante.

Petite comparaison

Si vous êtes un débutant en la matière, alors le mousseur à lait manuel est fait pour vous. Il est également fait pour les brèves utilisations et les mousses légères. De petite taille, il se place aisément dans un tiroir. Cela le rend également transportable partout, même ou surtout en voyage. Le mousseur de lait manuel n’est pas compliqué à utiliser et est accessible à toutes les bourses.
Mais, ne vous voilez pas la face, le mousseur automatique est nettement plus performant. Avec lui on peut :

  • faire chauffer le lait,
  • personnaliser la consistance de la mousse,
  • régler la température du lait,
  • se reposer en attendant que votre boisson soit prête,
  • garantir en tout temps une mousse parfaite.

Points forts

Malgré les nombreux avantages du mousseur intégralement manuel, le plus séduisant reste sans aucun doute son prix. En effet, il est presque cinq (05) fois moins coûteux que le mousseur à lait automatique. L’achat fréquent de piles devra être pris en compte pour ceux qui en utilisent. Mais il demeure le mousseur à lait pas cher.

Le mousseur automatique quant à lui, est muni d’une multitude d’accessoires permettant ainsi de le personnaliser.

Points négatifs

Les inconvénients du mousseur à lait manuel sont :

  • l’obligation de chauffer préalablement le lait,
  • l’usage de la force manuelle ne garantissant pas pour autant la mousse. Celle-ci étant liée à la température du lait.

Le seul hic concernant le mousseur à lait automatique est son prix. Mais il est souvent accompagné d’une garantie pouvant aller d’un (01) à deux (02) ans.

Les mousseurs à lait électriques et les mousseurs à lait manuels ont leurs points forts et leurs points négatifs. Votre choix sera sujet à ce que vous désirez en tant que consommateur. Il en existe pour satisfaire tous les goûts et toutes les envies.

Retenez bien qu’il y a plusieurs types de mousseurs à lait. Les plus usuels étant les manuels et ceux fonctionnant à l’aide de piles. Certains sont utilisés après branchement sur secteur. Pour finir, d’autres sont adaptables à votre machine à café.

Quel type de lait faut-il choisir ?

La formation de cette mousse que vous aimez tant n’est pas due aux matières grasses. C’est le taux de protéines qui en est la cause. Plus votre lait est riche en protéines, plus votre mousse sera délicate et savoureuse. Sans quoi, le lait aurait les mêmes propriétés que l’eau. Donc pas de mousse.

La qualité de votre mousse ne dépend donc pas uniquement des caractéristiques de votre mousseur. Mais aussi des qualités et propriétés du lait. Notamment de la teneur en protéines et la consistance.

La teneur en protéines

Voici quelques laits ou produits laitiers habituellement utilisés sur le marché.

Le lait de vache

Les protéines contenues dans ce lait sont très peu. Elles avoisinent les 3,2 % en moyenne. Cette teneur varie d’un lait à un autre. Aussi infime soit la différence, elle influe sur la qualité et la quantité de mousse.

On peut aussi constater une petite variation de la teneur en protéines en fonction de la saison. Ainsi, les laits d’hiver sont plus protéinés que ceux d’été. Cela est dû à la modification du régime alimentaire des vaches. Les procédés d’usine sont aussi des facteurs de changement.

Le lait de chèvre ou de brebis

Les protéines présentes dans ce lait sont semblables à celles de vache. Ce qui permet une mousse parfaite.

Le lait entier

La mousse obtenue avec un lait entier est molle et souple. Elle est plus indiquée pour le café et permet de laisser libre cours à son imagination. Sa teneur de 2 % mg en gras lui octroie un goût crémeux et copieux. Il compense son peu de volume par une souplesse et une densité inégalable.

Le lait écrémé

Comparée au lait entier, sa mousse est bien plus rigide et ferme. Les bulles sont légèrement plus épaisses et beaucoup plus abondantes. Malheureusement, elle devient moins onctueuse et s’assèche durant la dégustation.

Le lait enrichi

Il contient des additifs de matières minérales et de protéines. La teneur en calcium est ainsi augmentée, favorisant la formation de la mousse.

Le lait UHT

Son traitement à la chaleur permet de le stériliser avant sa mise en boîte. Cette température très élevée, ce traitement augmente les caractéristiques des protéines du lait. L’effet s’en ressent par une abondance, une fermeté, et une meilleure durée de la mousse.

Le lait sans lactose

Certaines marques contiennent un ajout de protéines. Soit 2 à 3g pour un contenant de 250 ml de plus que les laits usuels et divers laits sans lactose. Elles donnent ainsi plus de volume à la mousse.

Le lait de soja

Le taux de protéines varie entre 6 et 7 g pour un contenant de 250 ml. Donnant ainsi fermeté et stabilité à la mousse produite.

Le lait d’amandes

Ne comprenant que 2 g de protéines, il forme néanmoins une mousse belle et fine sur une longue durée. Nous ne vous le recommandons pas si vous êtes allergiques aux amandes.

La consistance

mousseur de laitElle est étroitement liée au taux de matières grasses contenues dans le lait. Les matières grasses sont la base d’une bonne crème fouettée. Ce qui n’est pas le cas pour faire mousser un lait. Qu’importe leur teneur en gras, tous les types de laits peuvent mousser. Mais, la fermeté de la mousse obtenue variera en fonction du lait employé.

En conclusion, en termes de production de mousse, le lait écrémé remporte la palme. Mais au final, il s’agit toujours d’un choix très personnel orienté par vos goûts. N’oublions pas non plus les différentes allergies.
Un mousseur à lait manuel est utilisable avec n’importe quel lait. Lui-même n’étant qu’un moteur faisant marcher un batteur ou un fouet.

La majorité des machines à mousse électriques automatiques font mousse de tous laits. Mais, il en existe dont les capacités sont restreintes. Soyez donc vigilant pendant votre achat.

Conseils sur l’utilisation d’un mousseur à lait

Voici quelques conseils importants pour une utilisation optimale et sécuritaire.

  1. Il est de votre devoir de surveiller les enfants afin qu’ils ne s’amusent pas avec la machine.
  2. L’appareil n’est destiné qu’à un usage domestique.
  3. Il est crucial d’éviter de poser cet appareil sur ou près d’une source de chaleur. À savoir, un brûleur électrique, un gaz chaud, etc.
  4. Ne jamais mettre l’appareil en marche sans avoir au préalable fermé correctement son couvercle. Toujours vérifier le bon état de la machine avant de la mettre en marche.
  5. Ne jamais laisser des enfants âgés de plus de 8 ans faire usage de l’appareil sans leur avoir au préalable expliqué son fonctionnement et les risques encourus.
  6. Toujours superviser l’utilisation de la machine lorsqu’elle est faite par des enfants de plus de 8 ans. Il en va de même pour des personnes aux capacités mentales ou physiques diminuées.
  7. Ne jamais laisser des enfants (même ceux âgés de plus de 8 ans) faire la maintenance ou le nettoyage sans aucune surveillance.
  8. Ne pas laisser à la potée des enfants.
  9. N’utilisez pas la machine à d’autres fins que celles prévues par son concepteur. Toute utilisation impropre aux instructions pourrait engendrer des blessures et endommager votre bien.
  10. Évitez d’utiliser des accessoires non vendus ou conseillés par le concepteur. Vous risquez de vous blesser, de vous électrocuter ou encore de déclencher un incendie.
  11. Ne touchez pas les pièces pendant sa mise en marche. Pendant qu’il fonctionne, évitez d’ôter des accessoires.
  12. Soyez extrêmement prudent quand vous déplacez un appareil rempli d’un liquide chaud.
  13. Évitez tout contact de la base, des bouchons électriques, du cordon ou du pot avec tout liquide.
  14. Évitez de plonger des objets ou vos mains dans le réceptacle pendant le mélange. Sans quoi vous risqueriez de gâter le mélangeur ou pire, de vous blesser.
  15. Évitez de le laisser branché quand son utilisation n’est pas effective.
  16. Attendre le refroidissement des pièces avant leur retrait.
  17. Laissez un minimum de trois (03) minutes entre deux utilisations.
  18. S’assurer que la tension du secteur est conforme à celle de l’appareil avant utilisation.
  19. Éloignez le câble d’alimentation des ustensiles et des bords tranchants.
  20. Ne pas tirer sur le câble d’alimentation pour le débrancher. Extrayez plutôt la fiche avec précaution pour éviter tout dommage.
  21. Posez toujours l’appareil sur une surface stable, rigide et plane.
  22. Ne vous saisissez pas de l’appareil autrement que par sa poignée.
  23. Ne jamais excéder la limite de remplissage du contenant fixée par le fabricant.

Manuel d’entretien des mousseurs à lait

Pour éviter de vous rendre malade et d’endommager l’appareil, il est recommandé de le nettoyer après chaque usage. Vous supprimerez ainsi tout résidu de lait. Voici comment vous devez procéder pour nettoyer et entretenir votre mousseur à lait.

  1. Toujours s’assurer que l’appareil est entièrement débranché et refroidi avant le début de cette opération.
  2. Retirez et lavez les joints du couvercle à l’eau chaude.
  3. Le couvercle ne pouvant être mis au lave-vaisselle pour nettoyage, vous devrez le faire manuellement. Utilisez de l’eau et un produit nettoyant non agressif. Procédez ensuite à un rinçage soigneux et faites-le sécher.
  4. Enlevez le mélangeur et l’accessoire de moussage. Les laver entièrement après les avoir trempés.
  5. Nettoyez le contenant (intérieur et extérieur) puis essuyez-le avec douceur.
  6. Remettez toutes les pièces et accessoires à leurs places respectives.

Que faire lorsqu’un mousseur à lait est endommagé ?

Lorsque vous remarquez que votre mousseur à lait est défectueux, évitez de le faire fonctionner. Qu’il s’agisse :

  • d’une fiche ou d’un cordon abimés
  • d’un dysfonctionnement
  • d’un bruit inaccoutumé
  • d’une brisure ou d’une fêlure
  • d’une odeur suspecte
  • etc.

Il est vivement conseillé de ramener votre mousseur à lait dans le centre de service agréé. Là, ils l’examineront, le répareront ou l’ajusteront en fonction du problème détecté.